Comprimés pour dormir…Ne vous couchez pas sans savoir ceci !

Vidéo 1 :

Pour regarder la vidéo sur Youtube, cliquez ici : comprimé pour domir, ce que vous ne savez pas.

 

Comprimés pour dormir ou comprimés pour mourir ? Le risque est bien réel…Et il n’est pas mince !

Sur la base de 39 études scientifiques différentes et en référence aux travaux du Professeur Daniel Kripke, fondateur en 1973 d’un des tout premiers centres de médecine du sommeil aux Etats-Unis.

Le Professeur Kripke s’est consacré, depuis lors, au soin de patients souffrant de troubles du sommeil et à la recherche scientifique sur le sommeil. Plusieurs centaines d’articles médicaux ont été publiés en son nom.

Dans cette vidéo, découvrez :

  1. L’avis du Professeur Patrick Lemoine, docteur en neurosciences, psychiatre et professeur spécialiste du sommeil.
  2. Une interview inédite du Professeur Daniel Kripke au sujet des somnifères !
  3. Tous les chiffres en termes de mortalité et de cancer sous somnifères.

Sur la base de la dernière étude [1] publiée par les Professeurs Kripke et Langer, qui a permis de suivre plus de 10 000 patients qui prenaient des somnifères et plus de 20 000 patients avec les mêmes critères et qui ne prenaient pas de médicament pour dormir.

 

comprimé pour dormirLes personnes qui prennent des somnifères ont une espérance de vie significativement inférieure et un taux de mortalité très significativement supérieur en comparaison des personnes qui ne prennent aucun comprimé pour dormir.

4,6 fois plus de décès en moyenne parmi les personnes sous somnifères en comparaison des personnes sans aucune prise de comprimés pour dormir.

Comprimés pour dormir et risque de cancer : + 35 % sous somnifères !

Découvrez tous les chiffres, selon les doses de somnifères, et même entre 1 et 18 comprimé par an !

Attention : l’arrêt des comprimés pour dormir doit se faire avec un accompagnement médical.

 

[1] 1. Kripke DF, Langer RD, Kline LE. Hypnotics’ association with mortality or cancer: a matched cohort study. BMJ Open. 2012;2:e000850

 

Vidéo 2 :

Pour regarder la vidéo sur Youtube, cliquez ici : Somnifères : liste noire, pour en finir avec l’intox !

 

Dans cette vidéo, les réponses à ces 2 questions brûlantes vous attendent  :

1- Les somnifères sont-ils à mettre sur liste noire quelle que soit la dose :

Moins de 18 comprimés de somnifères pas an, est-ce déjà à risque ? Ce qui revient à en prendre moins de 2 fois par mois…seulement.

 

2- Tous les somnifères sont-ils à mettre sur liste noire ?

Ou bien existerait-il un meilleur somnifère ? Un nom de somnifère qui sortirait du lot ?

En particulier, les somnifères dits « de dernière génération » sont-ils aussi à risque ?

 

Découvrez les réponses du Dr Raymond Francis, sur la base des dernières études scientifiques, dont l’étude dirigée par les Professeurs Kripke et Langer sur plus de 10 000 patients sous somnifères, dans le cadre d’un suivi de 2,5 an.

Dr Raymond Francis est docteur en chimie d’un des plus grands instituts de recherche scientifique aux Etats-Unis, le M.I.T. , Massachussets Institue of Technology.

Il est notamment spécialiste en biologie moléculaire et biochimie cellulaire.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *